2 ans avec le Boss Micro-BR Chapitre 1

En mars 2008, je me suis mis à la recherche d’un enregistreur qui pouvait à la fois servir de dictaphone et de bloc-notes pour guitariste, le tout de façon autonome (avec la possibilité de fonctionner sur batterie et incorporant un micro). J’ai choisi le Boss Micro-BR et je veux vous entretenir dans cet article de ces deux ans passés avec cette étincelante machine. Je vais me pencher dans ce premier chapitre sur les fonctions d’enregistrement et de mixage. Dans un deuxième article, nous nous pencherons sur les aspects Mastering, export de vos oeuvres et aide à la pratique de l’instrument (avec le « MP3 » trainer). J’inclurai également une liste de souhaits pour la version 2.

Le Micro-BR est le petit frère des BR-600 et BR-1200 eux-mêmes lointains descendants de la série d’enregistreurs VS (appelé maintenant V) de chez Roland. Je me souviens avoir bavé devant le tout premier modèle, le VS-880, à la fin des années 90. le Micro-BR comporte 4 pistes plus une piste de rythme, ainsi que 32 pistes virtuelles (concepts que j’éclaircirai un peu plus loin). Le stockage se fait sur des cartes SD tout ce qu’il ya de plus standard. Pour finir cette description sommaire, le Micro BR est assez petit et tient dans la poche :

Boss Micro-BR

Enregistrement

La qualité du micro intégré est assez suprenante et le Micro-BR comporte une entrée jack standard pour brancher votre guitare ou basse. L’on trouve également une entrée mini-jack pour y brancher un micro externe ou une source stéréo ligne. En passant, il m’a été à l’époque difficile de savoir si je pouvais y brancher un mycro dynamique standard (pour reprendre un ampli de guitare avec un bon vieux SM-57 par exemple) et la réponse est oui du moment que vous avez le bon câble et/ou adaptateur pour connecter le dit micro à l’entrée mini-jack. Dans ce cas bien sûr, vous ne pourrez enregistrer qu’une piste à la fois via ce micro. Vous pouvez également connecter un micro stéréo ou une pair de micro avec un câble en y et le bon adaptateur ce qui permet d’enregistrer sur deux pistes simultanément. Tout cela est donc assez flexible. Notez cependant que vous ne pouvez enregistrer deux différentes sources simultanément (impossible d’enregistrer le micro intégré et un micro externe ou le micro intégré et une guitare branché dans l’entrée guitare). Je dois dire que je ne suis pas un fan de l’entrée mini-jack car elle requiert l’utilisation d’adaptateur dont la tenue n’est pas toujours très stable.

Voici un petit exemple du son obtenu en utilisant le micro intégré pour enregistrer une guitare acoustique :

[audio:https://www.guitartoneoverload.com/audioHIDDENZZZZ/TheHawksbury.mp3|titles=Micro-BR Acoustic]

Le Micro-BR comporte une unité de réverb qui peut être active sur l’entrée comme sur chaque piste (inclus la piste rythmique). Il y a, en plus de cet unité de réverb, un multi-effet qui, selon le type d’entrée sélectionnée, peut se comporter comme un multi effet guitare/basse, un multi-effet pour la voix ou un multi effet audio « générique » (entendez par là compresseur, limiteur,égaliseur, etc.).

Le multi-effet guitare est basé sur la technologie COSM, celle-là même que l’on trouve dans les multi-effets de la marque ce qui signifie que si vous n’aimez pas les multi-effets Boss, il y a des chances pour que les sons de guitare du Micro-BR vous laisse froid. Ceci dit, il y a de bonnes choses et tous les paramètres habituels : plusieurs modélisations d’amplis qui permettent d’aller du très clair au très saturé et je trouve les chorus/delay particulièrement réussis. Ce multi-effet permet d’enregistrer une guitare ou basse en direct, pratique quand vous n’avez pas votre ampli favori à portée de main. Je regrette qu’il n’y ait pas de pitch shifter ou d’octaver pour simuler une basse avec une guitare.

La piste rythmique peut être considérée comme une cinquième piste. Il s’agit d’une boite à rythme dont les « patterns » ne peuvent être changées. Il est cependant possible de créer un arrangement (pattern 1 pendant 4 mesures puis pattern 45 pendant 2 mesures puis retour à pattern 1, etc.). On reconnait le son de boite à rythme typique de chez Boss/Roland ce qui ne plaira pas à tous mais cette unité rythmique est bien utile pour pratiquer ou enregistrer une démo rapide. Il y a environ 400 patterns couvrant une myriade de styles et différent kits. On y trouve même un bon vieux métronome! Mention spéciale au Kit TR-808 qui rappelle les bonnes heures du Hip Hop. Une chose très énervante : si vous ne créez pas un arrangement pour aller avec votre morceau mais utilisez juste une pattern, la valeur du tempo se trouve remise à 130 si vous éteignez et rallumez le Micro-BR. C’est tellement pénible que ça ressemble à un bug.

Boss Micro-BR inputs

Mixage et Bouncing

Avant de parler du mixage et du bouncing, prenons le temps d’expliquer la notion de « piste virtuelle ». Le Micro-BR en comporte 32. Chacune d’entre elles peut contenir un enregistrement mono. Mais seulement 4 pistes parmi ces 32 pistes peuvent être lue simultanément (le Micro-BR reste un enregistreur 4 pistes). Ces pistes virtuelles sont donc plutôt des « emplacements mémoire ». La beauté de la chose est que vous pouvez enregistrer 4 versions d’un solo et stocker chaque version dans une piste virtuelle différente. Au moment du mixage, vous pouvez décider laquelle de ces pistes virtuelles sera la piste finale. Il est également possible d’effectuer des copier/coller entre pistes virtuelles ce qui permet de créer des pistes composites.

Mis à part cette notion un peu exotique de piste virtuelle, le mixage sur le Micro-BR est on ne peu plus simple car il n’y a aucune automation. Les réglages possibles pour chaque piste (y compris la piste rythmique) sont : volume, panoramique et taux de réverb. Il est également possible d’utiliser le multi-effet mentionné plus haut pour traiter une piste ou maximum deux (il est possible de « joindre » deux pistes pour former une piste stéréo). Il n’y pas d’égalisation par piste ce qui veut dire que l’utilisation du multi-effet est la seule façon de vraiment altérer le son d’une piste (dans le chapitre 2, lorsque j’évoquerai le mastering, vous verrez qu’il y a possibilité d’égalisation sur le mixage final). Notez que la piste rythmique peut également profiter du multi-effet en question.

Une fois que vous pensez avoir atteint la perfection sonore avec votre piste traitée, vous pouvez utiliser le mode « bouncing » pour enregistrer le résultat sur une piste virtuelle de façon à libérer le multi-effet pour traiter une autre piste et ainsi de suite. Le mode « bouncing » permet de copier le mixage complet (4 pistes plus rythme) sur 2 pistes virtuelles ce qui permet de libérer des pistes pour ajouter d’autres couches sonores. Cela va rappeler de bon souvenirs à certains d’entre vous qui ont utilisé des enregistreurs multipistes à cassettes (à part que ceux-ci n’offraient pas le luxe des pistes virtuelles).

Après avoir mixé et « bouncé », vous êtes prêt pour le mastering, ce sera pour le prochain chapitre !

En attendant, voici une démo rapide enregistrée sur mon Micro-BR :

[audio:https://www.guitartoneoverload.com/audioHIDDENZZZZ/CHAMPR10.MP3|titles=CHAMP Rock number 10]

Toutes les guitares ont été enregistrées avec ma Telecaster de 1978 (micros d’origine) branchée dans des pédales diverses et variées et dans un ampli à lampes Fender Silverface Champ de 1974. L’ampli était repris par un Shure SM-57. La basse était branché en direct et la batterie provient de la piste rythmique du Micro-BR (admirez les breaks 😉 ).

Related Posts with Thumbnails

Effets de guitare et actualités