Archives du mot-clé Loopers

Le Boss RC-1 en toute simplicité

Le Boss RC-1 est le dernier né de la gamme plutôt complète de « Loop Stations » du constructeur japonais, et aussi le plus simple. Il propose pour tout réglage un bouton de volume (‘level’) affectant la boucle jouée par l’engin. On trouve aussi un afficheur circulaire assez innovant (voir la vidéo plus bas). En option, un interrupteur au pied double tel que le Boss FS-6 ou FS-7 permet de stopper la lecture ou de ‘défaire’ (‘undo’) le dernier enregistrement. Ces fonctionnalités sont accessibles via l’interrupteur principal en appuyant rapidement deux fois (‘stop’) ou en laissant le pied appuyé pendant deux secondes (‘undo’).

Pas d’emplacements mémoire multiple ou d’interface USB, ces fonctions avancées sont réservées au modèles plus sophistiqués de la gamme : RC-3, RC-30, RC-300, etc. Le RC-1 a été conçu pour être simple et efficace. La qualité audio n’en pâtit cependant pas et la bête est stéréo. Sans plus attendre, voici une petite vidéo (en stéréo grâce à mon bon vieux préampli Marshall JMP-1) :

Boss RC-30 Loop Station (m.à.j)

Vous allez dire que j’ai un train de retard mais cela fait quelques mois que je regarde tous les loopers du marché. Lorsque ma compagne décida de m’emmener faire un tour des magasins de guitares de Sydney pour me choisir un cadeau d’anniversaire, le tout nouveau RC-30 me parut tout à fait adapté à l’occasion.

Voici un petit banc d’essai accompagné comme il se doit de vidéos.

Ressemblant étrangement au RC-20, son prédécesseur dans la gamme BOSS, le RC-30 se présente sous la forme d’une pédale « double » (Twin dans le jargon Boss) d’un rouge du plus bel effet.

Le RC-30 représente une amélioration certaine comparée au RC-20:

  • Temps d’enregistrement total de 3h (15 minutes sur le RC-20)
  • port USB pour copier vos « loops » d’un PC vers le RC-30 et vice-versa
  • 99 emplacements mémoires pour stocker vos boucles
  • Deux pistes d’enregistrement indépendantes
  • 5 effets : ceux-ci n’ont rien à voir avec des traditionnels réverb ou distortion mais il s’agit plutôt d’effets de type « DJ fou »: step phaser (pour des ouuiiish du plus bel effet), lo-fi pour rendre le son bien crado ou encore mon préféré, « bend down », une espèce d’effet whammy qui descend dans les bien profond dans les graves
Le RC-30 est stéréo en entrée et en sortie via deux paires de Jack 6,35mm. En sus, une entrée XLR avec alimentation phantom permet de connecter à peu près tout type de micro. Le RC-30 n’est donc pas uniquement destiné aux guitaristes mais à tout musicien ou vocaliste pris d’une folle envie de looper.
Notez que Boss offre également le RC-3, un looper compact doté d’un seul switch et dépourvu de certaines des fonctionnalités avancées du RC-30 mais qui garde le port USB et les 99 emplacements mémoire.
Jeu de jambes
L’utilisation la plus basique du RC-30 est la suivante:
  1. Placer le à la fin de votre chaîne d’effet ou dans la boucle d’effets de votre ampli. Bien sûr vous pouvez aussi les placer plus en amont dans votre chaîne mais dans ce cas les effets placés après ne seront pas enregistrés dans les boucles.
  2. Pressez la pédale de gauche rapidement, le RC-30 commence à enregistrer
  3. Pressez la pédale de gauche à nouveau pour stopper l’enregistrement
A ce stade, ce que vous aure enregistrer entre la première et la deuxième pression de la pédale de gauche va être rejoué en boucle par le RC-30 et celui-ci va se placer en mode « overdub ». Cela signifie que ce que vous allez jouer va être enregistré par dessus cette première boucle. Vous pouvez ainsi empiler les prises.

En pressant une nouvelle fois la pédale de gauche, le RC-30 sort du mode « overdub » et n’enregistre plus mais continuer à jouer en boucle ce que vous avez enregistré jusque là.

Pour aller au-delà de ce mode somme toute basique, il est nécessaire d’utiliser toutes les fonctionnalités des pédales. Chaque pédale a trois fonctions selon que vous la pressez une fois, deux fois rapidement, ou que vous la teniez enfoncée pendant plus de deux secondes. Le RC-30 peut se voir augmenter d’un FS-5U (une pédale) ou un FS-6U (deux pédales). Dans ce dernier cas, les deux pédales offrent 6 fonctions soit 12 en tout.

Les pédales intégrées couvrent quasiment tout et le FS-6U rend l’accès à certaines fonctions plus aisé mais il permet surtout de naviguer entre les emplacement mémoires du RC-30. Il est ainsi possible de pré-enregistrer un couplet et un refrain et de passer de l’un à l’autre en tenant les pédales du FS-6U enfoncées plus de deux secondes. Je fus un peu déçu de ne pas trouver cette fonctionnalité intégrée au RC-30.

Voici une vidéo où je tente de montrer certaines des fonctionnalités des pédales du RC-30 et du FS-6U (je n’avais pas le RC-30 depuis longtemps et ça se voit vers la fin):

Tempo et guide de rythme

Lors de l’utilisation « basique » du RC-30 que j’ai décrit plus haut, le tempo est défini par le début et la fin de votre premier enregistrement.

Il est possible d’opter pour l’utilisation du « guide de rythme » intégré au RC-30 pour définir le tempo. Disposant de 10 rythmes préprogrammés, il s’agit plus d’un métronome amélioré que d’une boîte à rythmes sophistiquée. Lorsqu’il est activé, son tempo peut être ajusté en tapant en rythme avec la pédale de droite. La vidéo ci-dessus montre au début comment l’on peut définir le tempo avec la pédale en question.

Des heures d’amusement

Un looper comme le RC-30 promet des heures d’amusement. en dehors de cela, c’est un excellent outil pour pratiquer son rythme ou l’impro. Il est facile d’enregistrer quelques accords et de pratiquer par dessus vos gammes et autres modes. Un looper est peut être aussi utilisé comme aide à l’écriture de morceaux dans la mesure où il s’agit d’un outil « immédiat ». à 10000 lieux d’un séquenceur informatique. Finalement, un looper peut être intéressant sur scène surtout si vous êtes le seul guitariste dans votre groupe.

Il est difficile de prendre le RC-30 en défaut, il répond très vitre à toutes les commandes et la qualité audio est excellente. Il est plus difficile à prendre en main qu’une pédale de disto à trois boutons mais offre beaucoup plus de possibilités. Apprendre toutes les fonctionnalités des pédales demande un peu d’effort mais rien d’insurmontable. Je vous conseille cependant de bien lire le manuel.

Pour finir, voici deux autres vidéos montrant le RC-30 en action, la première est plutôt rock, vous y reconnaîtrez probablement les accords…

 …tandis que la deuxième est plus atmosphérique :

(Mise à jour: voici une nouvelle version de cette vidéo où le son d’ensemble est moins sourd)

J’ai utilisé la chaîne suivante lors de l’enregistrement des vidéos: Telecaster 1978 (micros d’origine) -> Morley Pro Wah -> Analogman TS9 -> Pro Co RAT 2 -> Boss LS-2 utilisé comme clean boost -> Boss CH-1 -> TC Electronic Flashback Delay -> Marshall JMP-1 réglé en son complètement clair avec un Boss CS-3 modifie par Monte Allum dans la boucle d’effets -> direct dans un enregistreur Boss Micro-BR. J’ai utilisé la réverb intégrée au Micro-BR sur tous les enregistrements.

 

Related Posts with Thumbnails