Archives du mot-clé Delay @fr

Delay TC Electronic Flashback X4 – Tone print à la puissance 4

TC Electronic n’en finit plus d’innover ! L’année dernière vit la sortie des pédales « Toneprint » : ces pédales pouvaient être reconfigurées via votre ordinateur en téléchargeant de nouveaux profils sonores. Puis la marque danoise améliora le système en permettant de télécharger les profils Toneprint directement de votre téléphone à la pédale via vos micros de guitare.

J’ai fait un banc d’essai et une vidéo de la pédale de delay Flashback et comme beaucoup d’autres, je me suis demandé comment on pouvait améliorer le concept. Et bien il semblerait que TC Electronic se soit posé la même question et le résultat est le Flashback X4, tout juste disponible. Il s’agit d’une version super améliorée de la pédale « de base ». Le son (ou les sons) que délivre le X4 est de toute première qualité et la grande taille de l’engin a permis à TC Electronic de le doter de possibilités de contrôle étendues : quatre interrupteurs, entrée MIDI (et Thru) en vue de s’intégrer à des systèmes complexes ainsi qu’entrée pour pédale d’expression pouvant agir sur différents paramètres.

Gros boutons et quatre interrupteurs pour le Flashback X4

Comme la première incarnation du Flashback, le X4 est doté de nombreux modes qui changent sa personnalité sonore. On retrouve certains que l’on connaît mais plusieurs nouveaux modes font leur apparition. Le mode 2290 + Modulation vaut à lui seule son pesant de cacahuètes et justifierait presque le coût de la pédale à lui tout seul. On trouve également une simulation de Roland Space Echo ainsi qu’une simulation de delay « à tubes » (ou lampes). Comme d’habitude, j’ai enregistré une vidéo démontrant les capacités de la bête, la voici :


Presets and 4 Toneprints

Le Flashback X4 est assez gros, un peu comme quatre Flashback originaux mis bout à bout. Il est livré avec une alimentation mais sachez que toute alimentation de type BOSS peut faire l’affaire. Le Gator 8 qui équipe mon pédalier n’a eu aucun problème à l’alimenter.

Le X4 a cinq gros potentiomètres rotatifs : mode (pour changer de… mode), les classiques « Delay », « Level », « Feedback » et un bouton Looper dédié au mode d’enregistrement de boucles. Un mini interrupteur permet de basculer entre le mode « delay » et le mode « looper ». Notez que le delay peut rester en fonction lors du passage en mode looper ce qui permet d’enregistrer des boucles avec du delay dedans,c’est fromage ET dessert quoi !

Un deuxième mini interrupteur permet de choisir entre répétitions « simples », à la croche ou à la croche pointée. Ce dernier est un mode dont The Edge de U2 est des plus friands.

Pour en finir avec cette présentation, sachez que le X4 est stéréo en entrée comme en sortie mais peut bien sûr être utilisé en mono.

Interrupteurs et options de contrôle

Les quatres interrupteurs au pied du X4 ont des fonctions différentes selon que la pédale est en mode « Delay » ou en mode « Looper » :

  • en mode « Delay », les trois premiers interrupteurs permettent de rappeler chacun un « preset » différent. Pour mémoriser les réglages de delay qui ont cours, il suffit de laisser un des interrupteurs de presets enfoncé pendant quelques secondes et voilà, mis en mémoire ! Pratique pour rappeler vos trois réglages favoris. Le quatrième interrupteurs est un interrupteur de Tap Tempo. Il permet de modifier le temps de Delay à la volée en tapant à la vitesse voulue.
  • Em mode « Looper », le premier interrupteur active/stoppe l’enregistrement, le second active ou stoppe la lecture, le troisième joue la boucle courante une seule fois and le quatrième interrupteur est une fonction d’undo/redo pour effacer/rétablir le dernier enregistrement.

En branchant une pédale d’expression dans l’entrée idoine, il vous est possible de contrôler le temps de delay, le taux de feedback ou encore le niveau de delay. Les prises MIDI, quant à elles, permettent de se synchroniser au tempo d’autres appareils MIDI (ou d’un séquenceur) ou encore de changer de presets.

Ce n’est pas fini, en dévissant la plaque sous la pédale, vous trouverez deux petits interrupteurs. Le premier bascule de « Tru Bypass » à « Buffered Bypass » (bientôt un billet sur ce sujet). Le deuxième enlève tout signal non traité dans le cas où vous utilisez le X4 dans une boucle d’effets à taux variable.
L’arrière du Flashback X4: entrées et sortis stéréo, entrée pour pédale d’expression, alimentation, port USB pour télécharger des profiles « Toneprint », MIDI in et thru
Modes

Le Flashback X4 comportent les modes de delay suivants :

  • Tape: une simulation d’écho à bandes, très bien fait, on entend la légère distorsion apportée par les bandes
  • Tube: écho à lampes
  • Space: une simulation de Space Echo de Roland, un classique des années 80
  • Analog: une simulation de delay analogique, les répétitions sont sensiblement plus « sombres » que le son direct
  • Analog + modulation: similaire au mode précédent avec l’addition d’un effet de type chorus
  • Reverse: l’effet classique de bande jouée à l’envers cher à Hendrix. Cela peut sembler être un gadget mais ce mode permet d’obtenir des sons très épais (voir la vidéo plus haut).
  • Dynamic: dans ce mode, les répétitions du delay ne sont entendus que lorsque l’on arrête de jouer. L’idée est que l’effet n’interfère pas avec les phrases rapides. Cela peut paraître étonant mais peut s’avérer très utile.
  • 2290: pas besoin de présenter ce qui fût « le » delay haut de gamme en rack de TC Electronic, utilisé entre autres par The Edge et Robben Ford. Très propre et numérique mais d’une façon « puissante ».
  • 2290 + mod: probablement mon mode préféré, semblable au mode précédent mais avec l’addition d’un chorus qui tue
  • Slap: un mode dédié aux échos courts de type « slapback« , chers aux guitaristes de country ou aux guitaristes de rock à l’ancienne pour grossir leur son. Et c’est toujours efficace aujourd’hui, l’un de mes modes favoris
  • Lofi: un mode où les répétitions sont bien crados
  • 4 toneprints: il y a quatre emplacements pour des profils « Toneprint » à télécharger sur le site de TC Electronic ou en utilisant une application sur votre téléphone.
Looper

Le mode Looper » est très efficace grâce en partie aux quatre pédales. Appuyez sur celui de gauche (« Record »), l’enregistrement démarre, appuyez à nouveau et ce que vous venez d’enregistrer va jouer en boucle. Appuyez sur « Record » à nouveau et vous pouvez enregistrer une boucle par dessus votre première boucle et ainsi de suite. Si vous n’aimez pas votre dernier enregistrement, appuyez sur la pédale toute à droite et hop, nettoyé (« Undo »).

La deuxième pédale par la gauche fait jouer ou pause la boucle en court tandis que la troisième joue la boucle une seule fois (pratique pour faire une fin par exemple).

LE son

Ce qui m’a le plus frappé en branchant le X4, c’est la qualité générale du son : exceptionnel à tous les égards. Pas « numérique froid » mais hi-fi dans le bon sens du terme. Le son de la guitare et de l’ampli sont complètement respectés, la pédale ajoutant un très bel effet de delay par dessus. Quelque part, les possibilités de contrôle, les presets ou les quatre interrupteurs sont presque des bonus  qui vont au-delà des qualités sonore de l’engin. Le mode 2290 + Mod à lui seul est fantastique et je pourrais jouer des heures avec! Bref, de la balle.

 

TC Electronic Flashback Delay

La série de pédales Toneprint lancée cette année par TC Electronic n’en finit pas de créer des remous dans le continuum spatio-temporelle du monde des effets.

Ces pédales compactes bénéficient non seulement de la qualité de son légendaire associée à la marque danoise mais elles introduisent également un concept intéressant: un port USB permet de charger dans ces pédales des profils créés par des artistes reconnus. Ces profiles changent les caractéristiques sonores des effets. Il n’est pas encore possible de créer vos propres profils Toneprint, ils sont conçus dans les laboratoires de TC et téléchargeables gratuitement.

Étant à la recherche d’une pédale de delay proposant des simulations analogiques en même temps que des delays rythmiques, je m’en fus essayé un Flashback Delay de la série Toneprint. Et on peut dire que côté qualité sonore et fonctionnalités, ce fût la claque. Cela faisait longtemps que je n’avais pas essayé une pédale de ce calibre. Je me suis d’ailleurs réfréné d’essayer les autres modèles de la série de peur de surchauffe de compte bancaire. Voici donc un banc d’essai du Flashback Delay accompagné comme il se doit d’une vidéo de démonstration.

Le TC Electronic Flashback Delay
Présentation

Le Flasback Delay est une pédale relativement compacte (type MXR) qui dispose de deux entrées et deux sorties jack pour un fonctionnement totalement stéréo. Il est possible d’utiliser le Flashback Delay en mono également bien sûr.

On trouve quatre potentiomètres rotatifs: les classiques level, delay time, fx level (voir mon billet sur l’utilisation du delay) et un sélecteur de mode. Le temps de delay va de 20ms à 7 secondes !

Le Flasback Delay propose onze modes :

  • 2290: basé sur le légendaire Delay en rack TC du même nom utilisé par The Edge ou Robben Ford. Il s’agit d’un delay numérique aux répétitions cristallines.
  • Analog: simulation d’un delay analogique où chaque répétition est plus « sombre » que la précédente.
  • Tape: simulation de delay à bandes, pas aussi « sale » que le mode Analog mais plus chaud que le mode 2290, un de mes modes préférés.
  • Lofi: un mode où les répétitions sont vraiment dégradées. Je trouve qu’avec une guitare distordue, il fait un peut double emploi avec le mode Analog.
  • Dyn: mode numérique où les répétitions se font discrètes lors de passages fournies pour être plus présentes en fin de phrase (pas facile d’en faire une démonstration).
  • Mod: un autre des mes modes préférés, un excellent chorus est ajouté au delay.
  • Ping Pong: il s’agit d’un mode aux sonorités bien numériques qui a pour particularité de jouer les répétitions alternativement à droite et à gauche de l’espace stéréo (voir ma vidéo de démonstration en stéréo, plus bas). Il n’a donc que peu de sens utilisé en mono.
  • Reverse: pour ces moment psychédéliques où les répétitions sont inversées
  • Slap: dans ce mode, le temps de delay est réduit de façon à émuler les échos slapback des 50s. Le fait d’avoir un mode dédié est intéressant en ce sens qu’il est possible de passer d’un delay long à un delay slapback juste en tournant le potentiomètre de mode. Dans ce mode, le temps maximal de delay passe de 7s à 300ms.
  • Loop: dans ce mode, le Flashback Delay se transforme en looper. S’il ne s’agit pas d’un looper sophistiqué (pas d’undo ou de mémorisation des boucles) mais je trouve sympathique d’avoir accès à cette fonction dans une pédale aussi compacte.
  • Toneprint: enfin, le mode Toneprint sélectionne le profil artistes que vous aurez téléchargé sur le site de TC et copié dans la mémoire de la pédale au moyen de votre ordinateur et du câble USB fourni. La collection de profils Toneprint augmente de jour en jour et des guitaristes aussi prestigieux que  Steve Vai, Steve Stevens, Paul Gilbert or Ron Thal y participe.

.

Audio Tap

Le Flashback Delay comporte également un petit interrupteur à trois positions qui influent sur les delays « rythmiques ». Ces trois positions sont: noire, croche et croche pointée (le fameux delay à la U2).

Cet interupteur ne prend son sens qu’utilisée en conjonction de la technologie « Audio Tap ». Pour l’activer, il suffit d’appuyer sur la pédale et de la laisser enfoncée pendant quelques secondes. La pédale va alors « couper » le son et il vous suffira de jouer un rhythme basique sur votre guitare. Le Flashback Delay va alors ajuster le temps de delay sur le rythme que vous venez de jouer. En relâchant la pédale, le son va revenir avec un temps de delay calqué sur ce que vous venez de jouer. Certains d’entre vous préfèreront la technique utilisée par toutes les autres pédales de delay, à savoir le « Tap Tempo », où le rythme avec lequel vous appuyez sur la pédale change le temps de delay. J’ai lu récemment dans un forum à ce sujet qu’un guitariste est certainement plus précis avec sa main qu’avec ses pieds et il y a du vrai là dedans, TC l’a bien compris…

J’ai rencontré un petit problème avec la fonction d’Audio Tap lorsque placé dans la boucle d’effets de mon préampli Marshall JMP-1. Il semblerait que, sur le canal saturé, la boucle laisse passer un peu du son « non traité » lorsque le Flashback Delay passe en mode Audio Tap et est censé bloquer le son. Notez qu’il s’agit d’un problème dû au JMP-1 car la pédale ne laisse passer aucun son en mode Audio Tap lorsque placée dans une chaîne d’effets classique.

Vidéo Demo en Stéréo

Assez parlé, place au son. Voici une vidéo démontrant le TC Flashback Delay, enregistrée en stéréo grâce à la boucle d’effets de mon JMP-1: admirez la qualité des effets! L’image n’est pas tip top mais le son a été enregistré sur mon Boss Micro-BR en direct. Aucune réverb n’a été ajouté et j’ai optimisé le volume pour Youtube:

Matos utilisé: Guitare custom fabriquée par Robin Bully, équipée de micros Schaller, Digitech Bad Monkey (gain à zéro, volume à fond, basses et aigus à midi), Marshall JMP-1 en mode clair ou saturé.

Fonctions cachées

Pour être complet, notez la présence de deux petits interrupteurs internes à la pédale. Le premier permet de passer de True Bypass à « buffered » et le second de couper tout signal non traité en mode « buffered » pour placer les Flashback Delay dans une boucle d’effets.

Related Posts with Thumbnails