Pratique: comment booster son volume lors des solos en concert

Tous les guitaristes, ou presque, ont à gérer le problème de l’équilibre sonore entre les rythmiques et les solos.

Vous avez surement tous connu un moment d’effroi lorsqu’après un concert où vous avez joué les meilleurs solos de votre vie, on vous explique que le public n’a pu les entendre à cause d’un son trop faiblard.

MXR Micro Amp
Un booster abordable : le MXR Micro Amp

En 2010, on pourrait penser qu’il s’agit d’un problème trivial mais il n’en est rien. Et cela est du au fait que la modification du volume ou du gain d’un élément de votre chaine sonore peut avoir un effet indésirable sur votre son de guitare. A moins que vous ne soyez déjà une rock star et que votre ingénieur du son augmente le volume aux moments clés,  il existe un certains nombre de solutions pour gérer votre volume et je vais en faire la liste dans ce billet.

Utilisation du bouton de volume de votre guitare ou d’une pédale de volume

C’est la première solution qui vient à l’esprit. Après tout, votre guitare est pourvu d’un ou plusieurs boutons de volumes, pourquoi ne pas le ou les utiliser ? Le problème est que la réduction du volume au niveau de votre guitare signifie que le signal envoyé à vos effets et/ou votre ampli est lui-même réduit. Les pédales de distorsion/overdrive ainsi que votre ampli ne vont pas être capable de fournir autant de distorsion que si le bouton de volume est à ’10’ sur votre guitare. Cela peut être utile pour certains style. Les guitaristes de Blues Rock utilisent ce phénomène à leur avantage. En baissant le volume, ils récupèrent un son moins « sale » pour le travail rythmique et quand ils passent en solo, ils poussent le volume à 10 sur leur guitare ce qui fait travailler plus leurs pédales et amplis. Ce système était très courant dans les années 60/70, il suffit de regarder une vidéo d’un concert d’Hendrix pour voir qu’il manipulait constamment son bouton de volume (et la stratocaster est particulièrement efficace pour cela, bien plus que toutes les Gibson que j’ai pu essayer). Bien sûr, si vous jouez plutôt en son clair, pour les rythmiques comme pour les solos, c’est une excellent solution.

L’utilisation d’une pédale de volume en début de chaine, juste après votre guitare revient au même. La baisse de volume va entrainer une perte de gain et donc de taux d’overdrive/distorsion. L’avantage d’une pédale de volume est qu’elle peut être plus progressive que certains potentiomètres de guitare.

Utilisation d’un ampli à canaux multiples

Une autre solution est d’utiliser un ampli avec suffisamment de canaux pour en dédier certains à la rythmique et d’autres aux solos. Ces amplis sont en général plus onéreux que les classiques un ou deux canaux. Par exemple, les modèles les plus haut de gamme de la série JVM de Marshall comportent deux « master volumes » et sont programmables. Les années 90 ont vu la fabrication de nombre de modèles à trois canaux. Ils ne conviendront pas nécessairement à ceux d’entre vous qui ont besoin d’un canal rythmique très saturé en plus d’un canal « lead » tout aussi saturé. En effet, beaucoup de ces modèles offraient un canal clair, un canal crunch et canal haut gain.

Utilisation de deux pédales d’overdrive/distorsion

Il s’agit d’une solution très flexible: vous pouvez régler une pédale avec un volume « rythmique » et une deuxième avec un volume plus propice aux solos. En mode solo, vous pouvez avoir les deux pédales enclenchées simultanément pour plus de gain ou juste la pédale solo. Il peut s’avérer difficile de passer d’un son à l’autre mais avec des pédales types BOSS ou Ibanez il est en général possible d’en presser deux à la fois grâce à leurs larges interrupteurs. Combiner deux pédales de distorsion/overdrive fera l’objet d’un billet spécifique car il s’agit d’un vaste sujet mais je vous conseille d’expérimenter dans ce domaine. Certaines pédales récentes comportent un interrupteur de « boost » pour les solos, je pense en particulier à la Satchurator ou à la Ice 9 tout juste annoncée à la Musikmesse de Francfort. Ces pédales, conçues par VOX avec l’aide de Joe Satriani, comportent un interrupteur nommé « more » qui donne un supplément de volume pour les solos. Citons également la « Box of Rock » du petit fabricant ZVex qui comporte un interrupteur de boost.

Utilisation d’un multi-effet ou d’un modéliseur d’amplis

Ceux d’entre vous qui possèdent une de ces machines sophistiquées ont moins de problèmes. En effet, il est facile de programmer des patches rythmiques et des patches pour les solos. Il m’est arrivé plus d’une fois d’utiliser un Line 6 POD branché en direct dans la console pour des concerts. Cela fait hurler les puristes mais il faut avouer que le résultat n’est pas mal du tout et que cela est bien pratique.

Utilisation d’un « clean boost » ou d’une pédale de volume en bout de chaine

Si comme moi vous utilisez un certaines nombre de pédales branchées dans un ampli en son clair, la solution la plus facile pour passer d’un volume « rythmique » à un volume « solo » est d’utiliser une pédale de « clean boost » en bout de chaine. Je ne suis pas sûr qu’il existe une traduction française appropriée pour ce terme mais sachez qu’un « clean boost » prend le signal et en augmente le volume en l’altérant le moins possible. En gros, il s’agit du même son mais plus fort. J’utilise personnellement une BOSS LS-2 qui peut être bien plus que juste une pédale de clean boost. Elle vous permet également de passer d’une chaine d’effets à une autre, chacune d’entre elles disposant de son propre volume. Une pédale de clean boost abordable et qui semble très courue est la MXR Micro Amp dont j’ai entendu beaucoup de bien. Une alternative consiste à utiliser une pédale d’égalisation telle la BOSS GE-7 ou la MXR 10 band EQ. Celles-ci disposent d’un réglage de volume qui permet d’obtenir un boost appréciable. Une autre alternative consiste à utiliser une bonne vieille pédale de volume à la fin de la chaine d’effets. Gardez à l’esprit que votre ampli devra avoir assez de « réserve de son clair » car une pédale de boost le fera éventuellement distordre si cela n’est pas le cas (ce qui peut être un effet sympathique ceci dit).

BOSS LS-2

Si votre saturation principale provient de votre ampli, cette solution peut être plus difficile à mettre en œuvre. Cela dit, certains guitaristes placent une pédale de clean boost ou de volume dans la boucle d’effet de leur ampli (si celui-ci en est pourvu bien entendu). Dans ce cas, faites attention à l’impédance de votre boucle d’effet et celle de la pédale que vous y placez. La plupart des pédales ne poseront pas de problème mais certaines ne vont pas pouvoir prendre le niveau de la boucle. Il se peut également que votre boucle d’effet dispose d’un niveau réglable ce qui vous permettra de vous adapter à n’importe quel pédale.

Ce que j’apprécie particulièrement dans le fait de contrôler le volume en bout de chaine est qu’il est possible de passer d’une rythmique à un solo en son clair comme en saturé, la palette sonore s’en trouve augmentée.

Notez que les pédales de clean boost peuvent aussi  se placer en début de chaine, juste après votre guitare et dans ce cas l’effet dépendra beaucoup du taux de distortion que vous utilisez plus loin dans la chaine. En effet, plus vous aurez de distorsion après un clean boost moins celui-ci aura d’effet sur le volume mais plutôt sur le taux de distorsion (ceci s’explique par le fait qu’un signal distordu est en même temps compressé). Cela peut être un effet que vous recherchez, c’est un peu comme passer d’un canal « crunch » à un canal très saturé. Dans le cas où vous utiliseriez un taux modéré de distorsion, le clean boost va augmenter le volume en même temps que le taux de distorsion, tout est une question de style et de dosage.

Conclusion

Comme toujours, chaque solution est valable et va dépendre de ce que vous recherchez et de votre style. Et n’oubliez pas que le volume n’est pas tout. Le son adéquat pour « passer à travers le mix » est tout aussi important! J’ai également écrit un poste sur l’utilisation de compresseurs en bout de chaine ce qui peut être une piste intéressante quoique je ne la trouve pas aussi efficace que l’utilisation d’un « clean boost ».

Related Posts with Thumbnails

This post is also available in: Anglais

25 thoughts on “Pratique: comment booster son volume lors des solos en concert”

  1. Bonjour,
    Eh oui moi aussi j’ai de en en temps ce problème de son au niveau solo je travaille actuellement avec un GT3 et me sert de la pédale de volume de l’appareil, mais j’aimerais revenir au simple pédale d’effets Boss mais voilà le problème du son en solo je trouve que la pédale volume dans ce conteste n’est pas terrible, je possède également la LS-2 mais je ne suis pas parvenu à la brancher pour booster le son !!! pourrait tu éventuellement m’envoyer le branchement adéquat.

    Je te remercie d’avance Marc.

  2. Salut Marc,

    ce que je fais est que je branche la LS-2 à la fin de ma chaine d’effets. Donc ma dernière pédale va dans l’INPUT de la LS-2 et je branche l’OUTPUT de la LS-2 dans mon ampli (réglé en son clair, ma disto provient d’une pédale de disto). Je règle la LS-2 en mode A< ->B. Le volume ‘A’ est mon volume rhytmique et le volume ‘B’ mon volume solo (donc réglé plus haut que ‘A’). Et c’est à peu près tout. Quand je veus passer en solo, je m’assure que ‘B’ est en enclenché et pour repasser en rhytmique, je retourne vers ‘A’. Je ne me sers donc pas du tout des connecteurs SEND et RETURN de la LS-2 dans ce cas, juste INPUT et OUTPUT.

  3. Je te remercie pour tout c’est renseignements.
    Comme je vois que tu en connais un bout de plus que moi sur ces branchements pourrais tu m’expliquer la chaine de brachement idéal à s’avoir que je possède une Ls-2, OD-2r, DS-2, MT-2, CS-3, NS-2 et une DD-3. plus une pédale de volume.

    Encore merci pour tout ses infos.Marc.

  4. En supposant que la LS-2 vient en bout de chaine pour booster le volume pendant les solos, je les brancherais dans l’ordre suivant :

    Pédale de Volume -> CS3 -> OD-2r -> DS-2 -> MT-2 -> DD-3 -> LS-2.

    La pédale de volume placée qu début te permet de faire des effets « violons » (le genre de son qui « pleure »).

    J’ai aussi écrit un post sur l’ordre de branchement des effets :

  5. Salut.
    Super intéressant le billet sur le « boost » pour les concerts. Mais malgré tout ces conseils je n’arrive pas à trouver la solution pour mon cas. Je m’explique. Jusqu’à présent j’utilisais un compresseur placé en fin de chaine pour le boost avec en amont une disto plus d’autres effets…. Cette solution marchait à merveille. Depuis peu, j’ai un ampli (orange dual terror) avec 2 canaux (avec une pédale switch pour basculer du 1 au 2), un canal que j’utilise pour le son clair et l’autre pour le son saturé, donc plus besoin de disto sur ma chaine d’effet. Le problême est que je peux me booster (à l’aide du compresseur) en son clair sans soucis, mais en son saturé le son est simplement écrasé sans gagner en volume. J’ai l’impression que le boost fonctionne que si mon gain ne dépasse pas un certain niveau (4/10). Je ne sais pas comment faire. Est-ce que une pédale de boost (type MXR) me résoudrait mon problême ?
    MERCI

    Ps : Le Dual Terror n’a pas de boucle d’effet.

  6. Salut!

    En effet (ha ha), si tu utilises la disto de ton ampli, tout boost (ou compresseur) placé avant ne va que modérément augmenter le volume, voire pas du tout. Cela s’explique par le fait que toute overdrive/distorsion/saturation compresse naturellement et tend à niveler le volume. Si tu n’as pas de boucle d’effets et que tu désires avoir accès à une palette de son étendue alternant clair/saturé avec divers effets, tu es plus ou moins condamné à utiliser ton ampli en son clair uniquement.

    Tu vas me dire que ça limite sérieusement l’usage. Oui et non car le canal saturé de ce genre d’ampli est plutôt réminiscent d’amplis vintage qu’on utilise avec un minimum d’effets et où on « fait le son » avec les contrôles sur la guitare (genre tu baisses le volume, tu récupères un son plus clair). C’est pour atténuer cette limitation que les boucles d’effets on été inventées. Perso, j’ai un Vox AC 30 d’époque et je l’utilise en son clair avec une chaîne d’effets, je n’ai pas souvent l’occase de l’utiliser en son saturé.

    Il y a toujours la solution de repiquer l’ampli avec un micro est d’ajouter des effets après le micro. Eric Johnson fait ça par exemple, il a une sono pour les effets en plus de ses vieux amplis. c’est une usine à gaz mais ça peut se faire… Ou tu peux aussi brancher la sortie de puissance dans un THD hotplate qui absorbe la chaleur de l’ampli de puissance et qui convertit tout ampli en préampli, ce qui te permet de mettre des effets après. Mais tu dois réamplifier le signal ensuite en utilisant un ampli de puissance donc c’est aussi un peu une usine à gaz sans parler du prix…

    Dernière solution, faire installer une boucle d’effets par un sorcier de l’électronique (encore une fois pas gratuit et pas forcément possible)…

  7. Merci pour toutes ces infos.
    Un ami m’a parlé d’une pédale qui serait en fait un boost inversé. C’est à dire que lorsque tu la mets en route, tu baisse en Db (tu choisis le niveau de db via un bouton). Donc le « concept » c’est de régler ton ampli au volume des solos et mettre la pédale en route pour les rythmiques (en réglant le volume auquel tu souhaites jouer). Est-ce que tu connais ce principe? Ca m’a l’air d’être une bonne solution pour mon cas.
    Voici une demo : http://www.youtube.com/watch?v=L4R6IrcHDio
    SYLV

  8. Oui je connais le principe, Electro Harmonix a un modèle aussi pour faire ça (le signal pad) et c’est facile à faire avec une pédale de volume ou tout bêtement le volume de ta guitare. Le problème c’est qu’en réduisant le signal envoyé à l’ampli, tu vas réduire ton taux de saturation (ce qui peut convenir ou pas selon ton style, c’est un truc que les guitaristes de blues font souvent, ils utilisent le volume de leur guitare pour récupérer un son plus clair).

  9. J’ai découvert ton site un peu au gré de mes recherches sur le web et la qualité de tes articles font qu’à présent il fait partie de mes favoris. Cet article m’a inspiré et comme beaucoup j’avais des soucis au niveau présence dans le mix lors des solis. J’ai dernièrement fait l’acquisition d’une MXR MC 401 CAE et là j’ai exactement ce qu’il me fallait. L’effet est de qualité et similaire à la micro amp en moins coloré parait-il (il existe tout de même une légère « coloration » mais qui apporte un plus (à mon avis), mais cela reste à vérifier. Pour ma part je la place dans la boucle d’effet en fin de chaîne et je ne peut en dire que du bien. J’aurais même tendance à vouloir la laisser active hors solo tant j’apprécie le son qu’elle procure. Pour info, je joue sur un Blackstar HT 100.

  10. Merci ! Content que le MXR MC 401 CAE te plaise. C’est en effet un Micro Amp un peu plus « boutique » que je n’ai jamais essayé mais dont j’entends dire beaucoup de bien. Comme tu le signales, un booster peut faire tellement de bien au son qu’il peut s’avérer difficile de ne pas le laisser enclenché.

  11. Bonjour à tous ! …ce sujet est super intéressant pour moi qui cherche à booster mes solos. Je joue sur un Peavey Classic 50 et un Carl Martin Quattro en façade. J’utilise les satures du Carl mais aussi celle de l’ampli. Quand je ne passe que sur le Carl Martin, pas de problème, je peux me servir de tous les effets puisque il est chainé naturellement pour …mais si je veux utiliser le canal saturé de l’ampli, ben là, ça se complique …les DElay/Chorus ne sont plus exploitables et si je câble le Carl dans la boucle du C50, c’est l’inverse, ce sont les OD/Compresseur qui ne sont pas exploitables …
    Donc, j’ai bien compris que soit je reste sur le clean du C50 et je me sers du Carl pour tout le reste, soit je passe en saturé sur l’ampli, mais je zappe le Carl, qui est, ceci dit, très transparent …sauf dans la boucle où il génère un bruit de masse, mais peut être est-ce le fait qu’il soit doté d’une fiche d’alim aux normes UK + adaptateur (acheté in England)
    Donc, ça c’est une chose …et dans mon cas, comment booster mes solos efficacement, un clean boost dans la boucle du Classic 50 va faire le taf, ou autre chose ?
    Merci de votre avis !

  12. Votre site est carrément génial et intelligent ! Des vrais questions ,des vrais réponses,des vrais infos…
    Keep rocking
    Jean patrick

  13. Tres interressant et primordial cette question du BOOST pour le solo guitare en groupe sur scene et en repet . Evidemment le potard de volume de la guitar est une sollution mais ne résoud pas tout car le son le grain va se trouver changer et c’est aussi le but .C’est pourquoi Clapton et autre guitariste jouaient des tete MARSHALL a fond qui n’avaient d’ailleurs pas de bouton de volume et garder le grain magique des lampes pousées à fond .. Difficile de jouer de nos jours dans ces conditions … je me suis pris la tete longtemps avec ce probleme car toutes les solutions altéraient le grain la saturation qui me plaisait soit un crunch ou grosse disto . Conclusion trois solutions que j’ai téstées et qui marchent ,equaliseur en fin de chaine , clean boost MXR ou electro harmonix screaming bird. Keep rocking

  14. Bonsoir Romain!

    J’aimerai avoir ton avis sur l’Electro Harmonix Nano LPB-1. Vu le petit prix, j’aimerai savoir si ça joue bien son rôle…

    D’autre part, j’aimerai avoir ton avis sur la place de cet effet (ou d’un autre boost) dans ma (simple) chaine. Alors voilà :
    Guitare (SG ou Flying V) –> Accordeur Korg Pitchblack –> Vox v847-a –> tête Orange TH30

    Je joue 90% du temps en distorsion, disto qui m’est donné par la tête (et crois-moi ça envoie!!!). D’après ce que j’ai vu sur le net, beaucoup conseille de placer le boost dans la boucle d’effet si c’est l’ampli qui donne la distorsion. Tu es d’accord avec eux?

    Merci d’avance pour ta réponse!

  15. Bonjour. J’ai entendu beaucoup de bien du LBP-1 mais je ne l’ai pas essayé personnellement.

    Au sujet du placement, la réponse est : ça dépend.

    Si tu places un boost avant une disto, tu vas augmenter le taux de disto mais pas nécessairement le volume sur tout si ton taux de disto est élevé (car une disto compresse naturellement).

    Si ton but est de garder le même taux de disto mais d’augmenter le volume lorsque le boost est enclenché (pour les solos par exemple) alors oui il est préférable de placer le dit boost après la disto soit dans la boucle d’effet dans ton cas.

  16. Ok, merci beaucoup pour ta réponse, j’essayerai dès que je l’aurai!
    Mais comme ma disto provient de ma tête Orange, et pas d’une pédale, je crois que la boucle d’effet s’impose!

    Encore merci! 😉

  17. salut, merci pour l’article plutôt bien fait. perso, j’utilise une ibanez ts-9 avec la disto à 0, le tone à 50% et le volume à 100% et c’est pas mal… mais je cherche maintenant à augmenter le volume sans ajouter aucune distortion… je vais me pencher sur les pédales de volume à conseiller? j’utilisais avant une bespeco avec « volume zéro » réglable mais je ne l’ai plus… merci!

  18. Autre solution (si on veut jouer avec le pot volume) : monter un potentiomètre de volume avec switch push/push (bcp + pratique que push/pull) et avoir une position contrôle de volume actif et une position qui court-circuite le potentiomètre. Résultat, on ajuste un volume bas à la valeur désirée. Un simple appui sur le switch et on passe au volume maximum et inversement.

  19. Bonjour
    J aurai aimé avoir + de reseignement concernant ce comm. ?

    Autre solution (si on veut jouer avec le pot volume) : monter un potentiomètre de volume avec switch push/push (bcp + pratique que push/pull) et avoir une position contrôle de volume actif et une position qui court-circuite le potentiomètre. Résultat, on ajuste un volume bas à la valeur désirée. Un simple appui sur le switch et on passe au volume maximum et inversement.

    Avec shema branchement si c est possible 😉
    Merci

  20. et si l on veut a la fois augmenter le gain et le volume avec une seule pédale en utilisant la disto du préamp d’une tete?

  21. Maxon fait un double boost, le DB-10, ça peut être une solution. Sinon, deux pédales, une devant, une dans la boucle.

  22. Bonjour à vous,

    Merci pour cet article. Question : comment vérifier l’impédance de ma pédale de boost et celle de ma boucle d’effets ?

    Merci

    Pascaline

  23. Bonjour Pascaline, jávoue ne pas savoir, je pense qu’il faudrait poser la question à un électronicien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.